Louis Laussin, l'homme et l'oeuvre, renseigné par de précieux inédits dont La Suita de Brayat qui révèle un poète polémiste talentueux.

Publié le mercredi 31 octobre 2018 à 11:27 dans Actualités

 (disponible)           Cahier du Convise n°5

L’abbé poète d’oc Louis Laussin (1883-1939)

Nòstra-Dama del Castèl.                        La Suita de Brayat

            Ce cinquième Cahier du Convise, destiné comme les précédents à compléter la connaissance du patrimoine occitan, réunit les poèmes déjà publiés ou inédits de Louis Laussin où s’expriment son attachement au Cantalès, sa foi mariale, son amour pour sa mère, lesquels se fondent magnifiquement dans son grand poème Nòstra-Dama del Castèl, mis en musique depuis par Michel Fay...

            Mais il révèle aussi le chrétien engagé, militant, polémiste, qui juge sévèrement certains aspects de la vie politique et de  l’école à cette époque : La Suita de Brayat est en effet une prosopopée en six poèmes où il fait parler le poète Jean-Baptiste Brayat en lui prêtant des jugements critiques qui méritaient d’être connus et peuvent intéresser le lecteur d’aujourd’hui.

            En l’absence momentanée de la revue Lo Cobreto au début du XXème siècle, la vie culturelle régionale est ainsi éclairée. Au temps du combisme et de la guerre des écoles, l’Église, sensibilisée par Vermenouze, le Duc de la Salle, l’abbé Raymond Four…  l’abbé Laussin… aurait pu jouer de la carte de la langue régionale. Paradoxalement, le radical-socialiste Eugène Lintilhac, Antonin Meyniel, Louis Delhostal... l’ont faite jouer en faveur des hussards de la République.

            Une langue régionale est aussi une langue de la cité intéressée aux enjeux de son temps.

Disponible. Cahier du Convise n° 5 : Louis Laussin (1883-1939).

L’homme et l’œuvre, présentés par Lucienne et Noël Lafon. 148 pages (14,8 x 21 cm). Prix 12 € (port + 2 €). Chèques à l’ordre Lo Convise.

Contact : Lo Convise, 23 rue Jean-Sébastien Bach, 15000 Aurillac.( 04 71 63 46 29. revista@lo-convise.pro

Revenir aux actualités

Retour en haut de page

Louis Laussin (1883-1939)